IRM

L’IRM ou imagerie par résonance magnétique est une technique relativement récente  qui permet, du fait d’une grande résolution en contraste tissulaire, l’analyse des organes et tissus mous en deux ou trois dimensions.

Le principe simplifié de l’IRM est basé sur l’étude du comportement des protons d’hydrogène soumis à un champ magnétique intense (de 0.5 à 3 Tesla dans le domaine clinique) et à une onde de radiofréquence. Les protons d’hydrogène se comportent comme de petits aimants et leurs mouvements sont à l’origine d’un signal électrique transformé en image 2D ou 3D. Les mouvements des protons sont plus ou moins rapides selon les tissus dans lesquels ils se trouvent les différenciant ainsi les uns des autres.

L’IRM possède aussi l’avantage d’être une technique non ionisante et non invasive. L’examen est cependant absolument contre-indiqué pour les patients porteurs de stimulateur ou défibrillateur cardiaque implantable. Il est a noté que de nouveaux stimulateurs et défibrillateur compatibles IRM ont été conçus récemment permettant, sous certaines conditions de réaliser l’examen. Les IRM moins bruyantes et des anneaux plus larges et plus courts devraient dans les prochaines années se généraliser améliorant ainsi le confort du patient et diminuant le phénomène de claustrophobie.

Les avancées technologiques permettent de développer les séquences 3D améliorant la résolution spatiale, les séquences avec correction du mouvement mais aussi les séquences vasculaires sans injection de produit de contraste. 


Becquemin examen irm 3 artere cerebrale      Becquemin examen irm 4 arteres des membres
Reconstruction informatique obtenue par une IRM cérébrale            Reconstruction informatique obtenue par une IRM sur l'artère des
                                                                                              membres

Becquemin irm 1 axiale vaisseaux intra cranien     Becquemin irm 2 ce re brale vaisseaux intra cranien
Reconstructions informatiques obtenues par une IRM cérébrale